Dans l’interview qu’elle a faite auprès du magazine parisien Afrique Education, numéro 464 de mai 2018 Chantal Malion a d’ailleurs mis en exergue le fait que le bilan de l'actuel président de la République du Congo Brazzaville s’est soldé par une dette publique atteignant les 200% du PIB du pays, phénomène qui a rendu encore plus fastidieuse l’obtention de l’aide des institutions monétaires et financières traditionnelles telles que le FMI.

Un pays de total paradoxe
On l’aura compris, le Congo Brazzaville fait partie des pays les plus pauvres et ce, essentiellement à cause de la mauvaise gestion de ses dirigeants, uniquement bon à mettre le peuple en otage, à genoux, sans possibilité de subvenir à ses besoins, de manger à sa faim, de croire à un monde meilleur.
Plus que tout autre peuple, les Congolais savent bien ce que le grand Mandela avait dit : « tant que la pauvreté existe, il n’y a pas de vraie liberté. C’est pour dire que cette pauvreté du Congo Brazzaville se traduit par tous les maux parmi lesquels le manque de liberté et ce, dans tous les sens possibles du terme.

Face à cette pauvreté lancinante, le Congo Brazzaville fait pourtant partie des pays les plus riches en termes de ressources, encore plus riche quand on sait que seulement 5 millions de Congolais sont censés en profiter si tant est que l’administration du pays venait à s’améliorer et la politique appliquée, plus soucieuse de la masse et moins propre à avantager uniquement l’élite.
Après tout, le Congo Brazzaville ne renferme-t-il pas d’énormes gisements de pétrole avec une capacité de production avoisinant les 300 milles barils par jour ? Ne se pose-t-il pas comme le 6è producteur de pétrole d’Afrique ? Et le premier au sein de la CEMAC ?

Sa réserve en gaz est tout aussi impressionnante puisqu’elle atteint assurément les 130 milliards de mètre cube.
La richesse de son agriculture ne fait-elle pas de nombreux envieux ? Il exporte son riz, n’a rien à envier à d’autres pour sa production de cacao, produit son propre sucre, est réputé pour son huile de palme…
Le Congo Brazzaville se veut être une véritable mine d’or, de diamants, de fer, de zinc et bien d’autres matières premières de première utilité dans de nombreux domaines industriels.
L’on est tout simplement en droit de se demander pourquoi le Congo Brazzaville peine à entamer son décollage économique face à tant de richesses.
La réponse se trouve simplement dans le manque de gens de bonne volonté, dirigeants, simples citoyens, notables…, capables de voir au-delà de leurs propres intérêts, de l’argent qui tombe dans leur poche, de la position qu’ils occupent, du pouvoir qu’ils détiennent…
La situation est telle aujourd’hui que le Congo en est venu à être atteint de la pire des pauvretés selon le philosophe Français Robert Sabatier : la pauvreté de l’esprit.


Un appel à la mobilisation internationale
La lutte contre la pauvreté et les grandes inégalités ne peuvent être l’affaire d’une seule femme ou d’un seul homme. C’est la raison pour laquelle Chantal Malion œuvre pour sensibiliser le plus grand monde, simples citoyens, personnalités émérites, entreprises nationales et internationales, petits et grands pays et ce, afin qu’ils tournent un regard responsable vers le Congo Brazzaville.
Pour citer encore une fois les paroles de Nelson Mandela, parfois, il ne tient qu’à une génération de faire preuve de grandeur. Soyons cette grande génération et œuvrons tous en faveur d’une Afrique gagnante, libérée, développée, heureuse et confiante lorsqu’elle se tourne vers l’avenir.


Que vous soyez dirigeant européen, américain, asiatique…, entendez la voix de Chantal Malion et relever les défis qui restent encore pour le Congo Brazzaville minés par la pauvreté au XXIe siècle.
Il est temps de satisfaire les besoins de première nécessité au Congo : l’accès à l’eau potable et à électricité, la nourriture quotidienne.
Par ailleurs, l’administration congolaise est minée par la corruption, l’absentéisme, la flânerie, les lourdeurs procédurales. Dans un tel imbroglio, est-il possible d’investir honnêtement au Congo ? Non bien sûr. Car l’investisseur éthique est le mal aimé du Congo. Pourtant pour face au chômage grandissant, il faut des investisseurs éthiques.
La bonne gouvernance doit plus que jamais y être instaurée, avec une meilleure gestion des ressources humaines de l’administration et des usagers. L’administration doit elle aussi devenir efficace afin de permettre toutes les actions qui visent le décollage économique et social du Congo.

Ce ne sont là que des bribes de ce qu’on pourrait faire en faveur de ce petit pays d’Afrique centrale qu’est le Congo Brazzaville.  
Chantal Malion invite, les vrais acteurs à devenir les opérateurs qui feront l’avenir du Congo. Vous connaissez certainement Congo Émergence, un Think Tank qu’elle a créé en 2016 pour réunir Congolais et autres amis du Congo qui contribue au réveil du Congo.
On y réfléchit ensemble et on y propose des solutions en faveur de la prospérité du pays. Plusieurs nationalités y sont présentes de même que de nombreux experts indépendants, formant une véritable force de proposition pour l’amélioration de nombreux domaines, politique, économique, social…

Congo Émergence, qui a son siège aux États Unis a été une telle réussite qu’elle a pu établir de nombreux partenariats et associations avec de nombreuses institutions pour mieux faire connaître le Congo Brazzaville, mais également pour travailler ensemble en vue de l’amélioration du quotidien des femmes et des hommes du Congo.

Tous les problèmes y sont abordés et toutes les personnalités y sont conviées. Congo Émergence ouvre ses portes à tous ceux et celles qui sont mus par la volonté de faire du Congo un pays prospère. 

www.congoemergence.org

www.chantalmalion.fr

WOMEN CHALLENGE

L'investissement dans l'autonomisation économique des femmes est la voie la plus sûre vers l'égalité des sexes, l'éradication de la pauvreté et une croissance .... En Savoir++
OIDA-ACTIONS
WhatsApp +33 7 72 77 80 39
contact@womenchallenge.com

Dernières infos

Ingrid Jean-Baptiste Actrice

Jacqueline Fehr

Alexa Irene Canady

Mae Carol Jemison

Patricia Bath

OIDA-ACTIONS

The Women Challenge participe à la promotion des Initiatives féminines.
Cette idée est portée par OIDA-ACTIONS qui est une organisation non gouvernementale sans but lucratif.
L'objectif est de mettre en lumière le savoir-faire des femme et la promotion des droits socio politiques et économiques de la femme en général. Adhésion libre
à info@oida-actions.org
Whatsapp: 0033772778039

Bonjour ! Pour toute demande d'information : contact@womenchallenge.com

Des Questions ? Discutons !
Close and go back to page