Alexa Irene Canady est née à Lansing, dans le Michigan, d' Elizabeth Hortense (Golden) Canady et de la docteure Clinton Canady, fils. Sa mère était éducatrice et ancienne présidente nationale de Delta Sigma Theta Sorority, Inc]. dans les affaires civiques de la ville de Lansing et son père dentiste. Ses parents ont fréquenté l’Université Fisk où ils se sont rencontrés et se sont mariés par la suite à l’âge de 18 ans, juste avant le déploiement de son père pendant la Seconde Guerre mondiale . Son père est également diplômé en médecine dentaire du Meharry Medical College et sa mère est diplômée de l'Université Fisk. Les parents de la Canadienne lui ont enseigné l'importance de l'éducation et du dur labeur dans son enfance, ce qui l'aiderait finalement à obtenir son baccalauréat avec mention honorable.

Alexa Irene Canady est née à Lansing, dans le Michigan, d' Elizabeth Hortense (Golden) Canady et de la docteure Clinton Canady, fils. Sa mère était éducatrice et ancienne présidente nationale de Delta Sigma Theta Sorority, Inc. dans les affaires civiques de la ville de Lansing et son père dentiste. Ses parents ont fréquenté l’Université Fisk où ils se sont rencontrés et se sont mariés par la suite à l’âge de 18 ans, juste avant le déploiement de son père pendant la Seconde Guerre mondiale . Son père est également diplômé en médecine dentaire du Meharry Medical College et sa mère est diplômée de l'Université Fisk. Les parents de la Canadienne lui ont enseigné l'importance de l'éducation et du dur labeur dans son enfance, ce qui l'aiderait finalement à obtenir son baccalauréat avec mention honorable.

Canady et son jeune frère ont été élevés à l'extérieur de Lansing et étaient les deux seuls étudiants afro-américains de leur école. Sa mère étant une ancienne présidente de Delta Sigma Theta Sorority Inc. et son père dentiste, on lui a enseigné l'importance de l'éducation dès son plus jeune âge. Sa mère lui a dit un jour: "Laissez-les vous faire le jeton - alors si vous êtes la fille noire du jeton. Prenez ce jeton et dépensez-le." Elle a été victime de préjugés à l’école. Dans un cas, un membre de sa famille qui suivait une formation en psychologie l’a testée très jeune pour vérifier son intelligence. Quand elle a obtenu de bons résultats à l’examen, sa famille a été surprise de constater que ses résultats scolaires étaient moyens. Ils ont ensuite découvert que son enseignante avait échangé ses résultats avec un élève de race blanche pour dissimuler son intelligence.

Ils ont été confrontés à de nombreux obstacles tout au long de leur scolarité. Malgré ces obstacles, Canady s'est distinguée parmi ses pairs sur le plan académique, à la fois en classe et en obtenant des scores élevés à ses tests à l'école. Avant l'université, Alexa Canady a été nommée boursière nationale des réalisations en 1967. Mme Canady a étudié à l' Université du Michigan où elle a obtenu son baccalauréat en zoologie en 1971 et est devenue membre de Delta Sigma Theta . Elle a failli abandonner l'université à un moment donné en raison d'une "crise de confiance", mais a appris l'existence d'une bourse d'études pour une minorité en médecine et a décidé de la poursuivre. [1] Elle allait ensuite recevoir son doctorat avec les honneurs cum laude de la faculté de médecine de l’ Université du Michigan en 1975. À l’école de médecine, Canady avait l’impression que, ainsi que les autres étudiantes, elle passait souvent inaperçue. professeurs. Cela l'a seulement encouragée à travailler plus fort. Bien qu'elle s'intéresse initialement à la médecine interne, la Dre Canady a choisi la neurochirurgie après être tombée amoureuse de la neurologie au cours de ses deux premières années à la faculté de médecine. Elle a choisi cette spécialité contre les recommandations de ses conseillers. Sachant qu'il serait difficile d'obtenir une résidence en tant qu'étudiante noire, Canady a commencé à rédiger son curriculum vitae, à lire d'innombrables articles et à assister à toutes les conférences et séminaires qu'elle pouvait, posant parfois des questions simplement pour se faire connaître. Sa vaste appréciation de la fluidité de l'anatomie humaine lui serait très utile dans son domaine de compétition.

Elle est ensuite devenue stagiaire en chirurgie à l' hôpital de Yale-New Haven de 1975 à 1976 sous la direction du Dr William F. Collins. Bien qu’étudiante exceptionnelle, elle a toujours fait face à des préjugés et à des commentaires discriminants car elle était à la fois la première stagiaire noire et féminine du programme. Lors de son premier jour en tant que stagiaire, on lui a dit: «Vous devez être notre nouveau paquet pour l'égalité des chances». Malgré ces préjugés, elle a été élue l'un des meilleurs résidents par ses collègues médecins.

Après avoir terminé son stage, elle s'est rendue à l'Université du Minnesota pour y faire sa résidence, devenant ainsi la première résidente afro-américaine en neurochirurgie aux États-Unis. Bien qu’elle ait déclaré ne pas être centrée sur son histoire, après avoir déménagé à Pensacola, en 2001, elle a réalisé l’importance de ses réalisations et de ce que cela signifiait pour les autres Afro-Américains et les femmes qui travaillaient en médecine.

En 1982, après avoir terminé sa résidence, le Dr Canady a décidé de se spécialiser en neurochirurgien pédiatrique, devenant ainsi le premier Afro-Américain et la première femme à le faire. Elle a choisi la pédiatrie à cause de son amour pour les enfants du service de pédiatrie durant sa résidence, affirmant qu'elle «ne cessait jamais de m'étonner de la joie des enfants». En tant que chirurgienne centrée sur le patient, elle était connue pour jouer à des jeux vidéo avec ses patients pédiatriques et nouer des relations avec chaque patient.

Elle a commencé à pratiquer pendant une courte période à l'hôpital Henry Ford avant d'aller travailler à l'hôpital pour enfants du Michigan. Elle est ensuite devenue la première femme afro-américaine à être neurochirurgien certifiée par le conseil d’administration en 1984. Elle est devenue chef de la neurochirurgie à l’ hôpital pour enfants du Michigan en 1987 et a occupé ce poste jusqu’à sa retraite partielle en 2001. En tant que chef, elle s'est spécialisée dans les anomalies de la colonne vertébrale congénitale, l'hydrocéphalie, les traumatismes et les tumeurs au cerveau. Alors qu’elle s’inquiétait au départ de la façon dont elle serait reçue par ses pairs, elle a rapidement gagné en admiration pour être une chirurgienne centrée sur les soins aux patients. Dans une récente interview, elle a déclaré: "C'est amusant de rendre les gens meilleurs".

Pendant ses années à l'Hôpital pour enfants du Michigan, la Dre Canady a également poursuivi ses recherches avec la Wayne State University. Elle y a également été professeur de neurochirurgie. Son travail et ses réalisations ont ouvert la porte à de nombreux chirurgiens de toutes les races et de tous les sexes. De 2001 à sa retraite en 2012, la Dre Canady a travaillé comme chirurgienne à temps partiel et consultante à l’Hôpital Sacred Heart de Pensacola, en Floride. Après avoir déménagé à Pensacola, la Dre Canady s'est d'abord considérée comme étant à la retraite. Cependant, après avoir rencontré des médecins locaux et compris le besoin d'un neurochirurgien pédiatrique dans la région, le Dr Canady a décidé de se joindre au personnel de l'hôpital Sacred Heart, travaillant à temps partiel. En plus de sa carrière de chirurgienne, la Dre Canady a poursuivi ses recherches à la Wayne State University. Cette recherche mènerait éventuellement au développement d'un shunt antisiphon qui aide à traiter l'hydrocéphalie. Dans une récente interview sur les raisons pour lesquelles elle pense que les étudiants devraient choisir la neurochirurgie, elle déclare: "C’est un défi intellectuel. Vous êtes un peu excité lorsque tout le monde dit:" ah, le neurochirurgien est là ". La Dre Canady continue de défendre sa profession et de promouvoir la diversité en médecine.

Canady a été intronisée au Temple de la renommée des femmes du Michigan en 1989. Canady a reçu le prix du président de l'American Medical Women's Association et, en 1994, le prix du service distingué de la Wayne State University Medical School. En 1984, elle a été nommée professeur de l'année par le Children's Hospital of Michigan . Elle a reçu un prix Candace de la Coalition nationale des 100 femmes noires en 1986 . Elle est membre du Congrès des chirurgiens neurologiques, de l'Association américaine des chirurgiens neurologiques, de la Society of Pediatric Neurosurgery et du American College of Neurosurgery.

Elle a également reçu trois diplômes honorifiques - un doctorat en lettres humaines de l' Université de Detroit-Mercy en 1997 et de l'Université Roosevelt en 2014, et un doctorat en sciences de l'Université du Southern Connecticut en 1999.

La Dre Canady a également été présentée dans une courte animation du mois de l'histoire de Nickelodeon Black diffusée en février 2015 pour célébrer son exploit. Elle est la première femme afro-américaine à devenir un neurochirurgien.

Le Dr. Canady a déclaré qu'elle n'aime pas attirer l'attention ni être célèbre. Au contraire, elle a dit que si vous faites du bon travail, le reste n'a pas d'importance.

WOMEN CHALLENGE

L'investissement dans l'autonomisation économique des femmes est la voie la plus sûre vers l'égalité des sexes, l'éradication de la pauvreté et une croissance .... En Savoir++
OIDA-ACTIONS
WhatsApp +33 7 72 77 80 39
contact@womenchallenge.com

Dernières infos

Ingrid Jean-Baptiste Actrice

Jacqueline Fehr

Alexa Irene Canady

Mae Carol Jemison

Patricia Bath

OIDA-ACTIONS

The Women Challenge participe à la promotion des Initiatives féminines.
Cette idée est portée par OIDA-ACTIONS qui est une organisation non gouvernementale sans but lucratif.
L'objectif est de mettre en lumière le savoir-faire des femme et la promotion des droits socio politiques et économiques de la femme en général. Adhésion libre
à info@oida-actions.org
Whatsapp: 0033772778039

Bonjour ! Pour toute demande d'information : contact@womenchallenge.com

Des Questions ? Discutons !
Close and go back to page